The French manufacturer of food containersfor more than 75 years

GILAC - partenaire du 13e championnat de France de Pizza

GILAC - partenaire du 13e championnat de France de Pizza

Quelques photos du 13eme Championnat de France de Pizza

personnalisation-bacs-plastiques-1.jpg

personnalisation-bacs-plastiques-2.jpg

personnalisation-bacs-plastiques-3.jpg

personnalisation-bacs-plastiques-1.jpg

personnalisation-bacs-plastiques-2.jpg

personnalisation-bacs-plastiques-3.jpg

Le président du championnat de France de pizza donne des conseils pour gagner avant la finale :

4 critères pour désigner la meilleure pizza de France :

12 minutes, c’est le temps dont disposeront les 160 participants qualifiés pour la finale du championnat de France de pizza pour préparer leur spécialité. Un petit quart d’heure à la suite duquel ils seront jugés par trois pizzaïolos et un chef de cuisine sur le goût de la pâte, l’association gustative des ingrédients, l’esthétique culinaire et la qualité de la cuisson. Sur leurs plans de travail, les concurrents disposeront notamment de bacs Gilac rouges (14 L) et verts (15 L), parfaits pour stocker toute la matière première et le pâton de la pizza, afin de bien respecter les normes d’hygiène imparties pour cette compétition nationale.

Gilac, le partenaire des pizzaïolos :

le président explique : « Ce sont des bacs très rigides, pratiques et adaptés pour réaliser une bonne pizza car ils sont plats, favorisent une meilleure prise des pâtons et ils sont aussi suffisamment hauts pour un meilleur levage lorsqu’on les empile. » Ce formateur reconnu a installé son école de pizza Lannemezan Ecole Pizza Jean-Jacques Despaux , dans les Hautes-Pyrénées où il utilise également des produits Gilac pour stocker les farines.

Le gagnant ?

Celui qui aura une bonne maîtrise du boulanger et la technique du cuisinier. À quelques jours du championnat de France de pizza, il donne des conseils aux finalistes : « Il faut bien respecter les trois règles pour la préparation du pâton en contrôlant le goût, en lui laissant une bonne maturation et en le réalisant avec un bon empâtement. Je préconise aussi de se faire aider par un chef de cuisine car un pizzaïolo n’est pas cuisinier et donc moins expert dans l’association des goûts et des saveurs. Le champion sera le combiné d’un bon boulanger et d’un bon cuisinier ! »

Retrouvez plus d'informations sur la page Facebook de GILAC.