The French manufacturer of food containersfor more than 75 years

Des pizzas solides dans l'air de temps

Des pizzas solides dans l'air de temps

Sur le podium aux USA et en Italie

Avril 2018. Des professionnels internationaux sont rassemblées à Las Vegas pour un championnat du monde un peu particulier : celui de la pizza acrobatique, une des catégories du World Pizza Games. Parmi eux, Jérôme Falco, le seul pizzaïolo français qui participait au rendez-vous. “Je voulais y aller depuis un moment”, se souvient celui qui a autofinancé le périple jusque dans l’Etat du Nevada. Une bonne décision puisque ses chorégraphies lui permettront de monter sur le podium de cette compétition internationale. “Il y a deux gros rendez-vous mondiaux : celui de Vegas où je suis arrivé second, et de Parme, où j’ai fini troisième. Mais la différence, c’est qu’aux Etats-Unis, les organisateurs veulent que les participants portent des déguisements ou mettent des leds dans leur pâte alors qu’en Italie, les concurrents sont plutôt jugés sur la technique.

Pizzaïolo depuis 10 ans, acrobate depuis 6 ans

Sa passion pour cette discipline débute en 2012, quatre ans après ses débuts dans le milieu de la restauration à Saintes, en Charente-Maritime. “J’ai fait un stage de perfectionnement en gastronomie italienne et c’est à ce moment que je me suis vraiment intéressé à la pizza acrobatique. J’ai continué à m’entraîner, avant de participer au premier championnat de France qui se déroulait dans le parc Disneyland à Paris.” Il termine second. “Il faut répéter tous les gestes, être passionné, ça demande beaucoup d’entraînement et de la patience.” En parallèle, nouvellement installé au bord de l’océan atlantique avec un camion à pizza à Mimizan, il commence à faire quelques shows lors de soirées pizza dans les campings d’Aquitaine. “Ça apporte un vrai côté spectacle au monde de la pizzeria : c’est comme un barman qui secoue sa bouteille et jongle.” Ces prix ont rapporté à Jérôme Falco quelques fans supplémentaires sur les réseaux sociaux et une certaine notoriété auprès de nombreux clients qui se pressent dans son camion pour déguster ses quatres fromages et autres reines.

“Avec Gilac, le pâton ne va pas croûter”

Que ce soit pour les pâtes qu’il fait danser dans les airs ou qu’il étale sur son plan de travail, le pizzaïolo utilise les grands bacs à pâton 40x60 cm pour stocker ses pâtons au frais. “Ce sont des bacs reconnus dans le milieu de la pizza. Ils sont assez hermétiques : l’air ne passe pas et ainsi le pâton ne va pas croûter dans les frigo ventilé. Une fois à l’étalage, il n’y a pas non plus de risque de déchirer la pizza”, raconte le spécialiste. Entre deux services, il continue à peaufiner ses enchaînements comme lors du Online Pizza Freestyle Battles 2018, un concours mondial en ligne de pizzas acrobatiques où il est arrivé second. En 2019, Jérôme Falco espère remettre sa médaille d’argent de pizzaïolo acrobatique en jeu lors du prochain rendez-vous mondial à Las Vegas.

Découvrez la vidéo