The French manufacturer of food containersfor more than 75 years

Les bacs GILAC, alliés des pizzaïolos et sushi chefs au Sandwich & Snack Show

Les bacs GILAC, alliés des pizzaïolos et sushi chefs au Sandwich & Snack Show

Pour la troisième année consécutive, GILAC était partenaire des Championnat de France de Pizza et de Sushi.

Deux compétitions nationales pendant lesquelles les bacs à pâtons et les bacs plats, tous répondant à l’ensemble des normes de sécurité alimentaire, ont aidé les concurrents à organiser leur plan de travail tout en veillant au bon respect des normes d’hygiène nécessaires dans le cadre de préparations alimentaires.

Un sushi au caviar

Après avoir affronté 11 autres candidats lors des 5 épreuves (découpe du poisson, 100% végétale, signature, Edoame et création libre), Emanuele Bombardier a eu les faveurs du jury présidé par Pascal Barbot, chef du restaurant triplement étoilé L’Astrance, et Masayoshi Hanada, chef de Sushi B, une étoile au Guide Michelin. Responsable sushi au sein du Royal Monceau, le chef italien originaire d’Udine s’était longuement préparé à ce concours. “Il faut s’entraîner, bien regarder le temps”, expliquait ce professionnel qui travaille la spécialité culinaire japonaise depuis 14 ans. Il confiait devoir son ticket pour la Coupe du Monde à Tokyo à son mentor, Hideki Endo, le chef exécutif du Matsuhisa Paris, mais aussi à sa création qui a beaucoup amusé le jury, dont certains étaient venus du Soleil Levant. “J’ai réalisé un sushi au caviar, surmonté d’un riz au crabe, dont l’ensemble ressemblait à une boîte que l’on ouvre. Il faut jouer avec les émotions et surprendre dans les textures.”

Bruno Saimpol, premier en qualité

A quelques mètres de là se tenait la scène consacrée à la pizza. 400 concurrents se sont affrontés pendant deux jours durant six compétitions : qualité, rapidité, large, a due (à quatre mains dont le président du jury était le chef étoilé Simone Zanoni), in teglia (sur une plaque) acrobatique (remis à Jérôme Falco) ! A noter que Bruno Saimpol, qui travaille à La Bouilladisse (13) est monté sur la première marche dans la catégorie pizza qualité avec une pizza à base de brandade !

Des pizzas bio en 2020 ?

“On était sur une édition haut-de-gamme avec l’utilisation de produits de saison sans oublier les savoir-faire de base”, confiait Jean-Jacques Despaux, le maître de cérémonie et président de l’organisation. “On a vu depuis de nombreuses années un vrai travail sur la panification. Aujourd’hui s’amorce également chez les pizzaïolos une vraie tendance à faire un travail de cuisinier. Je pense que nous avons aidé à cette progression car nous mettons de plus en plus de chefs comme juges lors des étapes de sélection. Maintenant, le challenge pour nous l’année prochaine sera peut-être de travailler sur le bio !

Retour en images sur ces championnats

paria et sushi 2019